Association Aide au Développement de Villages au Laos
ADV LAOS
UNE ÉCOLE MATERNELLE INSALUBRE

Construire une école maternelle

pour le village de Phounglat

© adv Laos mai 2024
cliquez sur la carte pour l’agrandir

District de Phonxay - Province de Luang Prabang

projet 2024 - 2025
AIDEZ-NOUS À CONSTRUIRE L’ÉCOLE MATERNELLE DU VILLAGE DE PHOUNGLAT
Un village de montagne très difficile d’accès
Ce village se trouve à 24 km de Pak Nga, chef-lieu de district et 14 km de Houay Pien nous finançons un réseau d’eau ( VOIR ) un bloc sanitaire pour l’école ( VOIR ) avec électrification des 2 bâtiments de l’école ( VOIR ) en 2024 , puis un réseau d’assainissement pour les 72 constructions du village en 2025 ( VOIR ). Phounglat, situé au bord de la rivière Nam Khan, est raccordé au réseau électrique Depuis la vallée, les 24 km de piste sont très difficiles à la saison des pluies avec un col à 1 250 mètres entre Houay Pien et Phounglat. L’école du village de Phounglat compte actuellement 62 élèves pour les 5 niveaux du primaire et 29 enfants pour le niveau « maternelle » qui ne sont pas scolarisés car le bâtiment est insalubre ! La construction de ce bâtiment avec 2 classes pour les plus petits, plus une salle pour les professeurs permettrait de scolariser tous les enfants du village et de faire nommer des enseignants. Quand il y a des infrastructures (réseau d’eau, école) les familles restent au village au lieu d’aller vers la vallée dans des lotissements sans terres cultivables, les jeunes gens s’y marient, s’installent au village et leurs enfants peuvent aller à l’école… Début avril 2024, Ly, notre correspondant local à Luang Prabang, est monté au village pour prendre quelques photos et vidéos (ci-contre). Il a profité du passage d’un marchand de glaces pour faire plaisir aux enfants !
Par qui d’autre commencer les présentations de la team que par Jean, notre président- FONDATEUR (il aime le préciser) Même si certains le décriraient comme aigri, ce futur chirurgien de renom n’est jamais à court d’idées de projets et mène les troupes avec une motivation sans égal (& il en faut avec une telle équipe). Champion d’escrime (selon lui ? info jamais constatée par la rédactrice de cette légende), il est l’homme de la situation dans toutes les situations. On sait qu’on peut compter sur lui (& sur les crêpes de sa mamie Monique) pour le succès de ce projet et ça c’est très cool. Si vous voulez en savoir plus n’hésitez pas à slidez dans ses dm il est celib (& humble).
Numéro dos de la team (mais première dans le cœur de bcp de surfeurs biarrotes), notre secrétaire : Alix Au-delà de son talent évident dans la rédaction de compte rendu de réunion, son charme ravageur nous permet d’obtenir des contacts très hauts placés (cependant pas toujours ravis d’être sollicités sur leur mail perso). 100% sirène, elle fait du kite, du surf, et la première partie à la guitare de Jérémy Frérot aux 70 ans du CHU (il faut connaître la chanson française pour comprendre la vanne). Enthousiaste, rigoureuse et maîtrisant l’anglais à la perfection, elle a toutes les qualités requises pour être un membre clé du projet !
Ils sont 6 étudiants en médecine lillois souhaitant partir au Laos pour un projet de solidarité internationale ! C’est après des contacts par mail puis un échange en «visio» que nous avons accepté leur demande. Leur mission rapporter tous les éléments pour les demandes d’aides auprès des bailleurs. Ils se présentent… « Nous sommes 6 étudiants en 2eme année de médecin e à la faculté de Lille. Nous entreprenons cette association sur notre temps libre avec la motivation d’aider les populations dans le besoin.» « Présentation de notre nom & notre logo . Pourquoi YA’LAOS ? Ya’ = C’est la sonorité du mot ຢາ qui signifie « médecine » en Lao. Laos = C’est notre destination finale ! Le drapeau du Laos est inséré dans le « O » de notre logo ! » .
Voici notre trésorière légendaire : Astrid Scout engagée, ce boute- en-train peut vous entraîner jusqu’au bout de la night et prendre rendez-vous avec la banque le lendemain Après avoir abandonné les hommes, elle a songé à une carrière de sœur mais a préféré se consacrer à la nourriture. Si elle n’est pas en train de s’essayer à des sports trop dangereux pour elle (boxe, karaté), vous trouverez Astrid en train de chanter « le chasseur » a tue-tête du haut de son balcon (juste ou pas). On peut compter sur Astrid pour apporter son humour & son énergie à tous nos projets et c’est pour ça qu’on l’adore !
L’élément clé si ce n’est vital de notre groupe : Adèle. Si Adèle n’est pas en train de lire de la philo ou de se concocter des petits plats sains et équilibrés, peut-être la trouverez-vous chez elle avec un masque en mode ‘cocooning’ Que ça soit en vous parlant ou devant ses étudiants, Adèle arborera toujours un sourire étincelant qui ne vous laissera pas indifférent :) Guess what, (expression préférée d’Adèle) elle est aussi profondément curieuse et aventurière à ses heures perdues (image à l’appui). Cerveau derrière les story et les posts (sauf celui-ci), on sait qu’on pourra toujours compter sur sa bonne humeur et sa créativité pour faire avancer notre projet !
On continue les présentations par notre vice- trésorière pref : Manon Toujours pleine d’énergie & jamais à court d’idées, elle aime tricoter autant qu’elle aime courir dans la boue, ces deux loisirs assez farfelus vous laisse imaginer sa créativité légendaire Si d’ici elle n’a pas participé ( et gagné !) à « n’oubliez pas les paroles », ou ouvert une pâtisserie, cette ancienne scout sera une future pédiatre d’exception. Au sein de la team, Manon apporte la petite touche de fantaisie nécessaire pour faire la diff & représente donc une coéquipière idéale !
La présentation que vous attendiez tous, le seul vrai rôle du groupe, j’ai nommé le couteau suisse : Jules Cuisto de talent et volleyeur accompli, Jules excelle dans tous les domaines, et c’est d’ailleurs ce qui lui a valu la grande responsabilité de couteau suisse. Lorsqu’il n’est pas en train d’envoyer des mails plus rapidement que l’éclair, Jules contacte les propriétaires de bars comme de lycées avec une grande diplomatie. Cette efficacité sans équivoque en fait un couteau suisse exemplaire. Bref, on est trop contents d’avoir l’humour et la sagesse de Jules pour guider notre projet !

62 élèves pour les 5 niveaux de primaire

29 enfants de maternelle dans un bâtiment insalubre !

Un diagnostic et une enquête socio-économique en juillet 2024
Le bâtiment de l’école primaire et à l’arrière le baraquement qui sert d’école maternelle…
Une présentation personnalisée sur leur Instagram…
PARTAGER ÉNERGIE & SOLEIL AVEC LES VILLAGEOIS
ADV LAOS
Aide au Développement de Villages au Laos

Bienvenue sur le site de l’association

UNE ÉCOLE MATERNELLE INSALUBRE
Projet  2023 - 2024

Province de Luang Prabang - District de Phonxay

Un village de montagne difficile d’accès
AIDEZ-NOUS À CONSTRUIRE L’ÉCOLE MATERNELLE DU VILLAGE DE PHOUNGLAT
MERCI POUR VOTRE SOUTIEN !

Construire une école maternelle

pour le village de Phounglat

62 élèves pour les 5 niveaux de primaire

29 enfants de maternelle dans un bâtiment insalubre !

Ce village se trouve à 24 km de Pak Nga, chef-lieu de district et 14 km de Houay Pien nous finançons un réseau d’eau ( VOIR ) un bloc sanitaire pour l’école ( VOIR ) avec électrification des 2 bâtiments de l’école ( VOIR ) en 2024 , puis un réseau d’assainissement pour les 72 constructions du village en 2025 ( VOIR ). Phounglat, situé au bord de la rivière Nam Khan, est raccordé au réseau électrique Depuis la vallée, les 24 km de piste sont très difficiles à la saison des pluies avec un col à 1 250 mètres entre Houay Pien et Phounglat. L’école du village compte actuellement 62 élèves pour les 5 niveaux du primaire et 29 enfants pour le niveau « maternelle » qui ne sont pas scolarisés car le bâtiment est insalubre ! La construction de ce bâtiment avec 2 classes pour les plus petits, plus une salle pour les professeurs permettrait de scolariser tous les enfants du village et de faire nommer des enseignants. Quand il y a des infrastructures (réseau d’eau, école) les familles restent au village au lieu d’aller vers la vallée dans des lotissements sans terres cultivables, les jeunes gens s’y marient, s’installent au village et leurs enfants peuvent aller à l’école… Début avril 2024, Ly, notre correspondant local à Luang Prabang, est monté au village pour prendre quelques photos. Il a profité du passage d’un marchand de glaces pour faire plaisir aux enfants !