Association Aide au Développement de Villages au Laos
ADV LAOS
CONSTRUIRE UN NOUVEAU RÉSERVOIR & UN NOUVEAU RÉSEAU D’EAU
L’association ADV-Laos a sollicité l’équipe de Confluence basée à Luang Prabang pour identifier un village avec des besoins en eau dans la province de Luang Prabang. Ce rapport présente les résultats de cette étude diagnostic et les recommandations de Confluence pour la mise en œuvre d’un projet d’amélioration de l’accès à l’eau potable dans ce village du district de Xieng Nguen . L’équipe de techniciens était composée d'un technicien du service de la Nam Saat , bureau de la santé du district de Xieng Ngeun et d'un technicien « eau et assainissement » de l'association Confluence . Les informations ont été collectées auprès de la communauté directement, lors d’une réunion avec le chef du village et des échanges avec les villageois, ainsi qu’une inspection des systèmes d’eau existant et des sources d’eau environnantes.
© adv laos octobre 2019
Une étude réalisée du 26 au 29 avril 2019 par l’association Confluence
Le village de Houay Yen
Le village de Houayyen est situé au bord de la rivière Nam Khan à 42km au sud de Luang Prabang et 12km de la ville de Xieng Ngeun. Il est peuplé de 674 habitants de l’ethnie Khmu dont 336 femmes, soit 112 familles avec 130 personnes de plus de 55 ans et 9 personnes présentant un handicap. Il est facilement accessible en saison sèche comme à la saison des pluies. Toutes les maisons du village sont raccordées au réseau électrique.
Le réseau d’eau a été construit en 2003 par les autorités lao . Après quelques années d’utilisation, le réseau a rencontré des difficultés du fait de l’obstruction des tuyaux par le calcaire . Face à ce problème, le village a financé et conduit lui-même des réparations en changeant les tuyaux du réseau. La zone de captage , située à 2,5km sur la rivière Houay Yen, est très sommaire : composée seulement de sac de sable et de roches. Le débit de la rivière est très important et l’eau très claire. Tous les villageois disposent de raccordements privés au réseau, qu’ils ont financés et construits mais il n’y a pas de compteurs d’eau. Le réseau d’eau est alimenté par un réservoir de 16m3 qui a été financé par une entreprise privée. Actuellement, la capacité de ce réservoir est insuffisante pour couvrir les besoins en eau du village. Le réseau ne fonctionne actuellement pas bien . Malgré une ressource en eau de qualité et en quantité abondante ( source « Houynamyen » à 20 mètres du village) l’absence d’étude technique a conduit à la construction d’un réseau de mauvaise qualité. Les habitants ont un accès à l’eau toute l’année mais en quantité très insuffisante. Les habitants utilisent encore l’eau de la rivière Nam Khan quand cela est nécessaire. Le réseau de 2 500 mètres est utilisé pour les villageois mais les 5 bornes fontaines sont hors-service. Plus de 90% des ménages ont une connexion privée au réseau mais la quantité d’eau n’est pas suffisante pour couvrir les besoins du village. La zone de captage très sommaire, composée uniquement de roches et de sacs de sable, est endommagée à chaque saison des pluies. Il existe deux réservoirs dans le village : un réservoir de 4m3, qui n'est pas utilisé, et un réservoir de 16m3 trop petit pour les besoins de la communauté.
La problématique du réseau d’eau
Assainissement, école, comité de gestion
Les recommandations de Confluence
1 . construction d’une nouvelle zone de captage au même niveau du captage existant 2 . construction d’un bassin brise charge 3 . construction d’un nouveau réservoir d’une capacité d’environ 22 m3 4 . changement de toutes les canalisations principales ainsi que celles des branchements privées 5 . possiblement, l’ installation de compteurs d’eau co-financés par les ménages 6 . mise en place d’un comité de gestion du service d’eau semi-professionnelle et la facturation de l’eau au volume
Estimation du coût du projet d’amélioration du réseau d’eau
L’estimation du coût du projet comprend les éléments suivants 1 . L’étude technique approfondie , la réalisation du nouveau design et le plan de travail des rénovations et de la construction des réseaux d’eau 2 . L’achat des matériaux et le transport de ces derniers dans le village 3 . La réalisation des travaux avec deux chefs maçons basés sur place durant l’intégralité des travaux, accompagnés d’un technicien du service de la Nam Saat du district de Pak Ou 4 . La supervision du chantier réalisé par le technicien de Confluence ; 3 à 4 visites de contrôle sur l’avancée et la finalisation des travaux 5 . La formation d’un comité de gestion villageois du réseau à la maintenance technique et à la gestion financière du fond de maintenance
Coût estimé en €uros* 1 . Étude technique et réalisation du design  : 253 étude topographique, design du nouveau réseau, analyse de l’eau 2 . Rénovation du réseau actuel  : 4 851 € matériel et transport 3 . Branchements individuels  : 2 527 € 4 . Encadrement du chantier de construction  : 1 263 par 2 chefs maçons 5 . Suivi du chantier et coordination générale du projet : 843 technicien Confluence 6 . Suivi/évaluation par les autorités locales  : 522 technicien Nam Saat Pak Ou 7 . Formation du comité de gestion du réseau  : 127 € 8 . Frais administratifs de Confluence (env. 4%) : 314 € Total : 10 700 € environ * Une estimation plus précise du projet sera réalisée suite à l’étude technique nécessaires à la réalisation de l’avant-projet détaillé (plans techniques + devis détaillés) du réseau
Les 90 latrines individuelles des maisons du village, construites par les villageois, sont très utilisées . L’école du village compte 6 classes et 7 enseignants, 5 femmes et 2 hommes) les élèves âgés de 4 à 7 ans payent 90 000 kips/an (env. 9 €) pour leur scolarité. Il y a des toilettes (4 latrines avec fosse septique) mais elles ne sont pas utilisables par les enfants car elles ne sont pas alimentées en eau . Un comité de gestion de l’eau a été créé dès la construction du réseau d’eau. sont membres : le chef du village, la représentante du Conseil des Femmes, les membres du Conseil . Le comité est en charge de la maintenance des ouvrages et de la gestion du fonds de maintenance qui dispose actuellement de 600 000 kips (env. 60 €) Les villageois cotisent à hauteur de 20 000 kips par an et par famille, soit 2 €uros environ.
Besoins sollicités par les villageois et le conseil municipal
1. Construction d’un nouveau captage 2. Changement du réseau 3. Construction d’un nouveau réservoir de 22 M3

Améliorer les conditions de vie

des villageois de Houay Yen

674 habitants - Ethnie Khmu

District de Xieng Ngeun - Province de Luang Prabang

en partenariat avec
avec le soutien technique de
PARTAGER ÉNERGIE & SOLEIL AVEC LES VILLAGEOIS
ADV LAOS
Aide au Développement de Villages au Laos

Bienvenue sur le site de l’association

RÉPARER LE RÉSEAU D’EAU
L’association ADV-Laos a sollicité l’équipe de Confluence basée à Luang Prabang pour identifier un village avec des besoins en eau dans la province de Luang Prabang. Ce rapport présente les résultats de cette étude diagnostic et les recommandations de Confluence pour la mise en œuvre d’un projet d’amélioration de l’accès à l’eau potable dans ce village du district de Xieng Nguen . L’équipe de techniciens était composée d'un technicien du service de la Nam Saat , bureau de la santé du district de Xieng Ngeun et d'un technicien « eau et assainissement » de l'association Confluence . Les informations ont été collectées auprès de la communauté directement, lors d’une réunion avec le chef du village et des échanges avec les villageois, ainsi qu’une inspection des systèmes d’eau existant et des sources d’eau environnantes.
Étude réalisée du 26 au 29 avril 2019 par l’association Confluence
Le village de Houayyen est situé au bord de la rivière Nam Khan à 42km au sud de Luang Prabang et 12km de la ville de Xieng Ngeun. Il est peuplé de 674 habitants de l’ethnie Khmu dont 336 femmes, soit 112 familles avec 130 personnes de plus de 55 ans et 9 personnes présentant un handicap. Il est facilement accessible en saison sèche comme à la saison des pluies. Toutes les maisons du village sont raccordées au réseau électrique.
Le village de Houay Yen
La problématique du réseau d’eau
Les recommandations de Confluence
1 . construction d’une nouvelle zone de captage au même niveau du captage existant 2 . construction d’un bassin brise charge 3 . construction d’un nouveau réservoir d’une capacité d’environ 22 m3 4 . changement de toutes les canalisations principales ainsi que celles des branchements privées 5 . possiblement, l’ installation de compteurs d’eau co-financés par les ménages 6 . mise en place d’un comité de gestion du service d’eau semi-professionnelle et la facturation de l’eau au volume
Coût estimé en €uros
1 . Étude technique et réalisation du design  : 253 étude topographique, design du nouveau réseau, analyse de l’eau 2 . Rénovation du réseau actuel  : 4 851 matériel et transport 3 . Branchements individuels  : 2 527 € 4 . Encadrement du chantier de construction  : 1 263 € par 2 chefs maçons 5 . Suivi du chantier et coordination générale du projet : 843 € technicien Confluence 6 . Suivi/évaluation par les autorités locales  : 522 € technicien Nam Saat Pak Ou 7 . Formation du comité de gestion du réseau  : 127 € 8 . Frais administratifs de Confluence (env. 4%) : 314 € Total : 10 700 € environ * Une estimation plus précise du projet sera réalisée suite à l’étude technique nécessaires à la réalisation de l’avant-projet détaillé (plans techniques + devis détaillés) du réseau
Le réseau d’eau a été construit en 2003 par les autorités lao . Après quelques années d’utilisation, le réseau a rencontré des difficultés du fait de l’obstruction des tuyaux par le calcaire . Face à ce problème, le village a financé et conduit lui- même des réparations en changeant les tuyaux du réseau. La zone de captage , située à 2,5km sur la rivière Houay Yen, est très sommaire : composée seulement de sac de sable et de roches. Le débit de la rivière est très important et l’eau très claire. Le réseau d’eau est alimenté par un réservoir de 16m3 dont la capacité est insuffisante pour couvrir les besoins en eau du village. Le réseau ne fonctionne actuellement pas bien . Malgré une ressource en eau de qualité et en quantité abondante ( source « Houynamyen » à 20 mètres du village) l’absence d’étude technique a conduit à la construction d’un réseau de mauvaise qualité. Les habitants ont un accès à l’eau toute l’année mais en quantité très insuffisante. Les habitants utilisent encore l’eau de la rivière Nam Khan quand cela est nécessaire. Le réseau de 2 500 mètres est utilisé pour les villageois mais les 5 bornes fontaines sont hors- service. Plus de 90% des ménages ont une connexion privée au réseau mais la quantité d’eau n’est pas suffisante pour couvrir les besoins du village. La zone de captage très sommaire, composée uniquement de roches et de sacs de sable, est endommagée à chaque saison des pluies. Il existe deux réservoirs dans le village : un réservoir de 4m3, qui n'est pas utilisé, et un réservoir de 16m3 trop petit pour les besoins de la communauté.

Améliorer les conditions de vie

des villageois de Houay Yen

674 habitants - Ethnie Khmu

Province de Luang Prabang - District de Xieng Ngeun

en partenariat avec