Association Aide au Développement de Villages au Laos
ADV LAOS
UNE ZONE DE CAPTAGE PROTÉGÉE & UN NOUVEAU RÉSEAU D’EAU
© adv laos juillet 2021
Le village et sa problématique
Le village est situé non loin de la rivière Nam Khan à 42 km de Luang Prabang et 12 km de la ville de Xieng Ngeun. Les 674 habitants sont de l' ethnie Khmu  répartis en 112 familles, 338 hommes, 336 femmes, avec 130 personnes de plus de 50 ans et 9 personnes handicapées. L'ancien réseau ne fonctionnait pas bien et était insuffisant en raison de l'absence d'une étude technique. La zone de captage située à 2,5km du village , sur la rivière Houay Yen, était très sommaire, seulement composée de sacs de sable et de roches et était endommagé à chaque saison des pluies. Le débit de la rivière est très important et l’eau très claire . Il existe deux réservoirs dans le village : un de 4 M3, qui n'est pas utilisé, un autre de 16 M3 trop petit pour les besoins de la communauté. Le réseau de 2 500 mètres est utilisé pour les villageois mais les 5 bornes fontaines sont hors-service. Les habitants utilisent encore l’eau de la rivière Nam Khan quand cela est nécessaire.
2 900 mètres de canalisations 1 nouveau bassin de captage avec filtre BMC 1 bassin brise charge avec trop-plein 1 passage de rivière de 50 mètres 1 nouveau réservoir de 24 M3 raccordement de l'ancien réservoir de 18 M3 112 raccordements individuels
L’école du village compte 6 classes et 7 enseignants (5 femmes et 2 hommes) les élèves âgés de 4 à 7 ans payent 90 000 kips/an (environ 9 €uros) pour leur scolarité. Il y a des toilettes (4 latrines avec fosse septique) mais elles ne sont pas utilisables par les enfants car elles ne sont pas alimentées en eau . Par contre les 90 latrines individuelles des maisons du village, construites par les villageois, sont très utilisées . Le comité de gestion de l’eau est composé du chef du village, de la représentante du Conseil des Femmes et des membres du Conseil Municipal. Une compensation de 200 000 kips par an, soit 20 €, est prévue pour chaque villageois chargé de l'entretien du réseau. Participation financière des villageois : 25 000 kips/pers./an pour les familles de moins de 5 personnes soit 2,50 € et 30 000 kips/pers./an pour les familles de 5 personnes et plus soit 3 €.
cliquez sur le visuel pour l’agrandir

Améliorer les conditions de vie

des villageois de Houay Yen

cliquez sur la carte pour l’agrandir

674 habitants - Ethnie Khmu

District de Xieng Ngeun - Province de Luang Prabang

L’association ADV Laos a sollicité l’équipe de Confluence , basée à Luang Prabang, pour une étude diagnostic effectuée du 26 au 29 avril 2019. Cette étude a été réalisée par Loï technicien- expert « eau et assainissement » de l'association Confluence et un technicien du service de la Nam Saat , du bureau de la santé du district de Xieng Ngeun. Les informations ont été collectées auprès de la communauté directement, lors d’une réunion avec le chef du village et des échanges avec les villageois, ainsi qu’une inspection du système d’eau existant et d’une expertise de la source.
Réalisation du chantier association Confluence avec le travail des villageois
Captage de la source issue de la rivière Houay Yen & bassin «brise charge»
Prochaine étape : raccorder les toilettes de l’école au réseau !
1 . Étude de faisabilité 323 € 2 . Étude technique et réalisation du design 264 € 3 . Réseau achat matériel et transport 5 071 € 4 . Branchements individuels (112x50x50%) 2 641 € 5 . Encadrement du chantier de construction (2 chefs maçons) 1 320 € 6 . Suivi du chantier et coordination générale du projet (technicien Confluence) 880 € 7 . Suivi et évaluation par les autorités locales (1 technicien Nam Saat) 546 € 8 . Formation du comité de gestion du réseau 132 € 9 . Frais administratifs de Confluence (~4%) 328 €
Un réseau par gravitation depuis une rivière avec eau protégée & filtrée
Dans le cas de ce village le débit de la source , venant de la rivière qui a donné le nom au village, est très important et l’eau très claire . Il y a maintenant une nouvelle zone de captage , protégée par une dalle béton, avec un système de vidange adapté au fort débit de la saison des pluies. Le trop-plein de ce bassin de captage alimente un réseau d’irrigation pour les rizières . Un bassin dit « brise charge » en raison du fort débit, un nouveau réservoir d’une capacité de 22 m3 , et de nouvelles canalisations principales ont été mis en place.
Tous les villageois participent aux travaux . Les femmes, les mamans et les jeunes-filles creusent ou transportent terre, mortier ou béton dans des seaux. Les hommes et les jeunes gens réalisent les travaux les plus durs comme couper la ferraille ou fabriquer les coffrages, faire et couler le béton (les sacs de ciment pèsent 50 kilos !) Dans ce village un système innovant va être testé à savoir un raccordement à chaque maison avec installation d'un compteur d'eau pour assurer un usage responsable et la pérennité du réseau. Grâce à une formation des villageois et la création d'une «  caisse villageoise  » gérée par un comité de gestion du réseau , la maintenance du réseau devrait être assurée. Une évaluation de ce système sera effectuée lors d'une prochaine mission.
Cliquer sur les photos pour les agrandir
Travaux réalisés en 33 jours Coût total du projet : 11 505 €uros
réalisation des chantiers
avec le soutien de
2019 - 2020
PARTAGER ÉNERGIE & SOLEIL AVEC LES VILLAGEOIS
ADV LAOS
Aide au Développement de Villages au Laos

Bienvenue sur le site de l’association

UN NOUVEAU RÉSEAU D’EAU

Améliorer les conditions de vie

des villageois de Houay Yen

674 habitants - Ethnie Khmu

Province de Luang Prabang - District de Xieng Ngeun

en partenariat avec
Le village et sa problématique
Le village est situé non loin de la rivière Nam Khan à 42 km de Luang Prabang et 12 km de la ville de Xieng Ngeun. Les 674 habitants sont de l' ethnie Khmu  répartis en 112 familles, 338 hommes, 336 femmes, avec 130 personnes de plus de 50 ans et 9 personnes handicapées. L'ancien réseau ne fonctionnait pas bien et était insuffisant en raison de l'absence d'une étude technique. La zone de captage située à 2,5km du village , sur la rivière Houay Yen, était très sommaire, seulement composée de sacs de sable et de roches et était endommagé à chaque saison des pluies. Le débit de la rivière est très important et l’eau très claire . Il existe deux réservoirs dans le village : un de 4 M3, qui n'est pas utilisé, un autre de 16 M3 trop petit pour les besoins de la communauté. Le réseau de 2 500 mètres est utilisé pour les villageois mais les 5 bornes fontaines sont hors- service. Les habitants utilisent encore l’eau de la rivière Nam Khan quand cela est nécessaire.
Travaux réalisés en 33 jours
Coût total du projet : 11 505 €uros
2 900 mètres de canalisations 1 nouveau bassin de captage avec filtre BMC 1 bassin brise charge avec trop-plein 1 passage de rivière de 50 mètres 1 nouveau réservoir de 24 M3 raccordement de l'ancien réservoir de 18 M3 112 raccordements individuels
1 . Étude de faisabilité 323 € 2 . Étude technique et réalisation du design 264 € 3 . Réseau achat matériel et transport 5 071 € 4 . Branchements individuels (112x50x50%) 2 641 € 5 . Encadrement du chantier de construction (2 chefs maçons) 1 320 € 6 . Suivi du chantier et coordination générale du projet (technicien Confluence) 880 € 7 . Suivi et évaluation par les autorités locales (1 technicien Nam Saat) 546 € 8 . Formation du comité de gestion du réseau 132 € 9 . Frais administratifs de Confluence (~4%) 328 €
Captage de la source issue de la rivière Houay Yen & bassin «brise charge»
Dans le cas de ce village le débit de la source , venant de la rivière qui a donné le nom au village, est très important et l’eau très claire . Il y a maintenant une nouvelle zone de captage , protégée par une dalle béton, avec un système de vidange adapté au fort débit de la saison des pluies. Le trop-plein de ce bassin de captage alimente un réseau d’irrigation pour les rizières . Un bassin dit « brise charge » en raison du fort débit, un nouveau réservoir d’une capacité de 22 m3 , et de nouvelles canalisations principales ont été mis en place.
Un réseau par gravitation depuis une rivière avec eau protégée & filtrée
Tous les villageois participent aux travaux . Les femmes, les mamans et les jeunes-filles creusent ou transportent terre, mortier ou béton dans des seaux. Les hommes et les jeunes gens réalisent les travaux les plus durs comme couper la ferraille ou fabriquer les coffrages, faire et couler le béton (les sacs de ciment pèsent 50 kilos !) Dans ce village un système innovant va être testé à savoir un raccordement à chaque maison avec installation d'un compteur d'eau pour assurer un usage responsable et la pérennité du réseau. Grâce à une formation des villageois et la création d'une «  caisse villageoise  » gérée par un comité de gestion du réseau , la maintenance du réseau devrait être assurée.
Filtrage dans le bassin de mise en charge
Filtrage dans le bassin de captage
Système de vidange du bassin de captage
2019 - 2020