Association Aide au Développement de Villages au Laos
ADV LAOS
UNE PREMIÈRE POUR UN VILLAGE DE MONTAGNE

Un réseau d’assainissement

innovant pour le village Houay Pien

© adv Laos mai 2024
cliquez sur la carte pour l’agrandir

64 familles - 72 constructions

380 habitants à majorité ethnie Khmu

Province de Luang Prabang - District de Phonxay

projet 2024 - 2025
avec le soutien de
Prioriser les populations les plus vulnérables
C’est un village majoritairement de l’ ethnie Khmu situé dans le district de Phonxay à 14 km de Pak Nga, le chef-lieu du district. Le village est très difficilement accessible en saison des pluies . Les villageois vivent en grande partie de l’élevage de bovins et de la culture du riz. Le village dispose de l’électricité et accueille deux écoles : maternelle et primaire (55 élèves dont 14 en maternelle - 4 professeurs)
La bonne gouvernance du service de l’eau dépend de plusieurs facteurs : de la zone, de l’ethnie, de la profession des responsables (maçon, agriculteur ou éleveur). Plus le village est reculé , moins il a d’aide extérieure et les bénéficiaires sont généralement plus reconnaissants et entretiennent mieux les équipements. Les villages les plus au sommet, dont celui de Houay Pien , sont ceux en plus grandes difficultés car ils ont moins de revenus, l’accès est plus difficile réduisant les visites des techniciens de l’État, les ressources en eau sont les plus limitées et non pérenne. Depuis peu, l’État laotien , au travers de la Nam Saat (littéralement « service de l’eau propre ») demande à ce que les projets intègrent des branchements privés avec des compteurs individuels. La plupart des responsables de villages, notamment ceux ayant une ressource limitée, pensent que cela peut inciter à une meilleure gestion de l’eau et une plus grande équité entre les usagers.
L’ensemble des ménages du village de Houay Pien dispose de latrines , construites en majorité au cours des dernières années, dans le cadre de la stratégie nationale Open Defecation Free du Laos. La gestion des eaux noires n’est donc pas un problème dans le village. La mise en place de branchements privatifs engendre une augmentation et une dispersion des eaux grises dans le village . Ce sujet reste nouveau en zone rurale au Laos : il n’est, pour l’heure, pas considéré comme un enjeu pour les autorités locales ni comme un problème par les communautés villageoises.
Suite à une mission d’évaluation par Solidarité Eau (pS_Eau), à la demande de l’Agence de l’Eau Rhin-Meuse sur des réseaux d’eau réalisés par ADV Laos, évaluation qui mentionnait l’absence de réseaux d’assainissement, nous avons estimé qu’il était judicieux d’intégrer dans la réalisation du réseau d’eau du village de Houay Pien un volet assainissement modélisé avec un système de puits perdus, voire de filtres plantés . Ces solutions devront cependant être approfondies et évoluer en fonction des expertises de terrain. Un travail de diagnostic sera réalisé dans le village afin de proposer et de dimensionner le système le plus adapté au village. Ce travail consistera notamment en une étude auprès des ménages du village pour identifier points de rejet et usages associés avec en parallèle un travail de sensibilisation sur l’utilité de cet investissement. Une meilleure évacuation des eaux grises vers des sites en dehors du village et dans des sites sans danger permettrait de réduire les nuisances immédiates. Il s’agira d’une action innovante jamais réalisée dans la province de Luang Prabang qui compte 11 districts.
L’objectif général est de construire un réseau d’assainissement dans le village pour chaque construction alimentée en eau par des branchements privatifs. Les objectifs spécifiques sont : 1°) modéliser le réseau en positionnant les regards individuels, les puits perdus et les canalisations vers ces puits perdus collectifs en fonction du dénivelé de terrain 2°) évacuer les eaux grises en préservant l’environnement et la salubrité du village 3°) construire un réseau d’assainissement jamais réalisé en milieu montagnard
1°) repérer sur plan - marquer sur le terrain les 72 sorties individuelles d’eau grise (regards) 2°) repérer sur plan - marquer sur le terrain les puits perdus collectifs , voire les filtres plantés 3°) simuler sur plan - marquer sur le terrain le réseau de canalisations reliant les regards aux puits perdus/filtres plantés 4°) tracer sur plan les caniveaux en béton pour la protection des canalisations lors de traversées de la piste principale 5°) planifier : plan d'installation de chantier, planning prévisionnel des travaux, plans d'exécution des ouvrages, effectifs à prévoir 6°) chiffrer le coût du chantier (main d’œuvre villageoise bénévole) et commander engin, matériaux, matériels et outillage nécessaires 7°) réaliser le chantier en dehors de la saison des pluies et de la récolte du riz de montagne. NB : Les eaux de pluies, si elles sont éventuellement collectées pour un usage domestique, ne sont canalisées dans un réseau.
Le chantier de construction du réseau d’eau est prévu sur 2 mois : mai et juin 2024. Une première mission sur le terrain est prévue entre le 5 et le 14 juillet pour évaluer les ouvrages du réseau d’eau, localiser les écoulements des eaux grises pour chaque construction et élaborer un avant-projet du système d’assainissement. Une 2e mission mi-octobre à début novembre devrait permettre d’effectuer les activités 1° à 4° avec l’assistance d’experts. Enfin, 2 missions de terrain sont à prévoir en 2025 pour la réalisation des activités à dont la réalisation du chantier avec une part du travail à charge des villageois.
Demande en cours
PARTAGER ÉNERGIE & SOLEIL AVEC LES VILLAGEOIS
ADV LAOS
Aide au Développement de Villages au Laos

Bienvenue sur le site de l’association

UNE PREMIÈRE EN MONTAGNE
projet 2024 - 2025

Province de Luang Prabang - District de Phonxay

64 familles - 380 habitants - Ethnie Khmu

Un réseau d’assainissement

innovant pour Houay Pien

avec le soutien de
C’est un village majoritairement de l’ ethnie Khmu situé dans le district de Phonxay à 14 km de Pak Nga, le chef-lieu du district. Le village est très difficilement accessible en saison des pluies . Les villageois vivent en grande partie de l’élevage de bovins et de la culture du riz. Le village dispose de l’électricité et accueille deux écoles : maternelle et primaire (55 élèves dont 14 en maternelle - 4 professeurs)
L’ensemble des ménages du village de Houay Pien dispose de latrines , construites en majorité au cours des dernières années, dans le cadre de la stratégie nationale Open Defecation Free du Laos. La gestion des eaux noires n’est donc pas un problème dans le village. La mise en place de branchements privatifs engendre une augmentation et une dispersion des eaux grises dans le village . Ce sujet reste nouveau en zone rurale au Laos : il n’est, pour l’heure, pas considéré comme un enjeu pour les autorités locales ni comme un problème par les communautés villageoises.
Suite à une mission d’évaluation par Solidarité Eau (pS_Eau), à la demande de l’Agence de l’Eau Rhin-Meuse sur des réseaux d’eau réalisés par ADV Laos, évaluation qui mentionnait l’absence de réseaux d’assainissement, nous avons estimé qu’il était judicieux d’intégrer dans la réalisation du réseau d’eau du village de Houay Pien un volet assainissement modélisé avec un système de puits perdus, voire de filtres plantés . Ces solutions devront cependant être approfondies et évoluer en fonction des expertises de terrain. Un travail de diagnostic sera réalisé dans le village afin de proposer et de dimensionner le système le plus adapté au village. Ce travail consistera notamment en une étude auprès des ménages du village pour identifier points de rejet et usages associés avec en parallèle un travail de sensibilisation sur l’utilité de cet investissement. Une meilleure évacuation des eaux grises vers des sites en dehors du village et dans des sites sans danger permettrait de réduire les nuisances immédiates. Il s’agira d’une action innovante jamais réalisée dans la province de Luang Prabang qui compte 11 districts.
Demande en cours