Association Aide au Développement de Villages au Laos
ADV LAOS
ACCÈS À L’EAU POTABLE POUR LE VILLAGE

Un nouveau réseau d’eau pour

les villageois de Ban Phonehom

Le comité villageois a exprimé le besoin d’avoir une petite formation de comptabilité pour pouvoir gérer un fonds de maintenance. Il souhaiterait également construire une station de lavage de main à l’école . L’amélioration des conditions d’accès à l’assainissement des ménages et les toilettes de l’école seront réalisés par Confluence dans le cadre du «DEAR Water, project» porté par le GRET sur 3 ans (2020 - 2022) et qui concerne 3 districts de la province de Luang Prabang
© adv laos septembre 2020

82 familles - 420 habitants - Ethnie Khmu

District de Chomphet - Province de Luang Prabang

avec le soutien de
réalisation des chantiers

Un village qui compte 6 familles vulnérables et qui va accueillir

20 nouveaux ménages courant 2020 soit une centaine de personnes

Une rivière à 4 km avec de l’eau de qualité
Villageois et technicien de Confluence
Un débit très satisfaisant
Un réseau en très mauvais état
Les tâches quotidiennes seront facilitées
Les bornes-fontaines ne fonctionnent plus
L’eau provient de la rivière, dont la qualité est satisfaisante en saison sèche mais très insuffisante en saison des pluies . Un réseau a été construit en 2012 par une entreprise privée. La source est maintenant sèche et le réseau est en très mauvais état . Les canalisations sont de petit diamètre (32 mm) et des dépôts calcaires ont obstrué une partie des canalisations. Des rongeurs (taupes, rats) ont aussi endommagé les canalisations. Le captage, situé à 1700 mètres du village, ainsi que le réservoir de 18 m3 sont encore en bon état mais les six bornes fontaines du village ne fonctionnent plus . Un volontaire était chargé de vérifier l’état des infrastructures mais il s’assure plus cette tâche depuis 2018 car il n’est plus indemnisé pour ce travail. Depuis il n’y a plus de comité d’eau.
Assainissement et hygiène à l’école
61 ménages possèdent des toilettes individuelles , mais seulement 25 familles les utilisent par manque d’eau , soit un taux de couverture d’environ 30%. Les toilettes ont été construites par la Croix-Rouge Lao (financement Croix-Rouge Coréenne) selon une approche de subvention intégrale des latrines, les ménages n’ont rien eu à débourser. Certains ménages n’ont pas fait construire de toilettes à ce moment-là, soit parce qu’ils n’avaient pas compris que c’était gratuit et pensaient qu’ils devaient payer les matériaux, soit parce qu’ils étaient pas présents dans le village quand le projet de la Croix-Rouge a été mis en œuvre. Un officier de la santé vient une fois par mois pour faire la promotion des pratiques d’hygiène.
Coût prévisionnel du projet : 12 840 €uros
1 . Étude technique et réalisation du design 500 € 2 . Matériaux de construction des systèmes et transport 8 500 € 3 . Encadrement du chantier de construction (2 chefs maçons) 1 000 € 4 . Suivi du chantier et coordination générale du projet (technicien Confluence) 1000 € 5 . Suivi et évaluation par les autorités locales (1 technicien Nam Saat) 800 € 6 . Formation du comité de gestion du réseau 200 € 7 . Frais administratifs de Confluence (~4%) 840 €
Projet 2020 - 2022
Situation de l’accès à l’eau
Il existe une rivière à 4 kilomètres du village avec un débit satisfaisant toute l’année et une bonne qualité d’eau. Pour assurer un accès régulier et suffisant à l’eau pour tous les ménages, il est proposé de construire un nouveau réseau gravitaire complet depuis le cours d’eau situé à 4 km du village .
Situation de l’accès à l’assainissement
L’école (ci-contre) accueille trois enseignants et 73 écoliers . Il n’y a pas d’eau dans l’école , les enfants boivent l’eau de bouteilles qu’ils amènent avec eux. Un bloc sanitaire comprenant deux toilettes a été construit en 2005 par l’Union Européenne, mais les WC ne sont pas utilisés car il n’y a pas d’eau . Il n’y a pas non plus de savon pour que les enfants puissent se laver les mains. Le bloc sanitaire ne respecte donc pas les normes sanitaires minimales pour les écoles .
Remarques
PARTAGER ÉNERGIE & SOLEIL AVEC LES VILLAGEOIS
ADV LAOS
Aide au Développement de Villages au Laos

Bienvenue sur le site de l’association

ACCÈS À L’EAU POTABLE

Un nouveau réseau d’eau

pour le village de Ban Phonehom

420 habitants - Ethnie Khmu

Province de Luang Prabang - District de Chomphet

en partenariat avec
Situation de l’accès à l’eau
L’eau provient de la rivière, dont la qualité est satisfaisante en saison sèche mais très insuffisante en saison des pluies . Un réseau a été construit en 2012 par une entreprise privée. La source est maintenant sèche et le réseau est en très mauvais état . Les canalisations sont de petit diamètre (32 mm) et des dépôts calcaires ont obstrué une partie des canalisations. Des rongeurs (taupes, rats) ont aussi endommagé les canalisations. Le captage, situé à 1700 mètres du village, ainsi que le réservoir de 18 m3 sont encore en bon état mais les six bornes fontaines du village ne fonctionnent plus . Un volontaire était chargé de vérifier l’état des infrastructures mais il s’assure plus cette tâche depuis 2018 car il n’est plus indemnisé pour ce travail. Depuis il n’y a plus de comité d’eau.
Projet 2020 - 2022
Coût prévisionnel 12 840 €uros
1 . Étude technique et réalisation du design 500 € 2 . Matériaux de construction des systèmes et transport 8 500 € 3 . Encadrement du chantier de construction (2 chefs maçons) 1 000 € 4 . Suivi du chantier et coordination générale du projet (technicien Confluence) 1000 € 5 . Suivi et évaluation par autorités locales technicien Nam Saat 800 € 6 . Formation comité de gestion du réseau 200 € 7 . Frais administratifs de Confluence 840 €
Il existe une rivière à 4 kilomètres du village avec un débit satisfaisant toute l’année et une bonne qualité d’eau. Pour assurer un accès régulier et suffisant à l’eau pour tous les ménages, il est proposé de construire un nouveau réseau gravitaire complet depuis cette rivière.
Situation de l’accès à l’assainissement
61 ménages possèdent des toilettes individuelles , mais seulement 25 familles les utilisent par manque d’eau , soit un taux de couverture d’environ 30%. Les toilettes ont été construites par la Croix- Rouge Lao (financement Croix-Rouge Coréenne) selon une approche de subvention intégrale des latrines, les ménages n’ont rien eu à débourser. Certains ménages n’ont pas fait construire de toilettes à ce moment-là, soit parce qu’ils n’avaient pas compris que c’était gratuit et pensaient qu’ils devaient payer les matériaux, soit parce qu’ils étaient pas présents dans le village quand le projet de la Croix-Rouge a été mis en œuvre. Un officier de la santé vient une fois par mois pour faire la promotion des pratiques d’hygiène.
Assainissement et hygiène à l’école
L’école (ci-dessus) accueille trois enseignants et 73 écoliers . Il n’y a pas d’eau dans l’école , les enfants boivent l’eau de bouteilles qu’ils apportent avec eux. Un bloc sanitaire comprenant deux toilettes a été construit en 2005 par l’Union Européenne, mais les WC ne sont pas utilisés car il n’y a pas d’eau . Il n’y a pas non plus de savon pour que les enfants puissent se laver les mains. Le bloc sanitaire ne respecte donc pas les normes sanitaires minimales pour les écoles .
Remarques
La source (rivière à 4 km) avec une eau de bonne qualité alimentera les 11 bornes-fontaines prévues
Le comité villageois a exprimé le besoin d’avoir une petite formation de comptabilité pour pouvoir gérer un fonds de maintenance. Il souhaiterait également construire une station de lavage de main à l’école . L’amélioration des conditions d’accès à l’assainissement des ménages et les toilettes de l’école seront réalisés par Confluence dans le cadre du «DEAR Water, project» porté par le GRET sur 3 ans (2020 - 2022) et qui concerne 3 districts de la province de Luang Prabang
réalisation des chantiers
Les bornes-fontaines sont en très mauvais état