Association Aide au Développement de Villages au Laos
ADV LAOS
AIDE AU DÉMARRAGE POUR L’ÉLEVAGE DE PORCELETS
Où ? Où ? Contact Contact
                                                                                                                                                                                                               © adv laos août 2016
Où ? Où ? Contact Contact Accueil Accueil
Un projet initié et piloté par ADV LAOS (67) en partenariat avec TERRAQUI (68) 
avec le soutien de la Région Alsace & du Conseil Départemental du Bas-Rhin
La    gestion     de    la    sélection    des porcelets,    de    l'achat,    du    "transit    avec nourrissage",   de   la   livraison,   du   suivi   et des    remboursements    en    3    fois    sur    18 mois,        est        assuré        par        notre correspondante      locale,      Mme      Maïe Phouthavong ,    Maire    de    Ban    Nateuy, responsable de 7 villages . Les   porcelets    ont   été   achetés   sur plusieurs       mois       dans       les       villages environnants   à   des   particuliers.   Un   effet indirect   qui   permet   de   créer   des   revenus à la population rurale. 

DÉVELOPPEMENT AGRICOLE POUR DES VILLAGES

CES FAMILLES DOIVENT :

LE PRINCIPE THÉORIQUE

LA RÉALITÉ DU TERRAIN

FONCTIONNEMENT SUR LE TERRAIN

C'est   sur   une   demande   locale ,   une   idée   de   Madame   le   Maire   de   Ban Nateuy,   responsable   d'un   groupement   de   7   villages   dans   le   District   de   Kaysone Phomvihane   (Province   de   Savannakhet),   qu'en   avril   2012   cette   opération   de micro-crédit a été lancée : achat de 5 porcelets / famille. Nous   avons   été   sollicités   par   l'association   TERRAQUI    de   la   région   de Mulhouse   (68)   pour   un   partenariat   officialisé   par   la   signature   d'une   convention le 23 juin 2012. Cette   opération   a   concerné   7   villages    (voir   la   carte   en   bas   de   page)   du district   de   Kaysone   Phomvihane   (Province   de   Savannakhet)   au   Sud   LAOS   :   Ban Nateuy,   Ban   Dong   Bang,   Ban   Mo   Muang,   Ban   Nhiang   Phossi,   Ban   Khua   Khao Khat, Ban Nong Kom, Ban Nachalit. Les   associations   ont   désigné   Mme   Maïe   PHOUTHAVONG,   Maire   de   Ban Nateuy,    comme    représentante    du    groupement    de    Maires    qui    gère    l'argent nécessaire au fonctionnement du projet.
L'idée a été de choisir des familles dans les villages suivant certains critères : 1. contexte familial favorable (volontariat, motivation, bonne réputation) 2. aptitude à nourrir ces porcelets, 3. remboursement des porcelets avec le produit de la revente de cochons engraissés. Un règlement en Lao précise les conditions de Remboursement sur 18 mois en 3 versements.
accepter le règlement aménager un enclos pour l'élevage des porcelets nourrir et soigner  les porcelets revendre les cochons engraissés racheter des porcelets rembourser les porcelets dans les 18 mois permettre aux Maires et membres de l'association de vérifier le respect de ces conditions accepter que le conseil des Maires décide de retirer les cochons ou demander leur remboursement par anticipation
Il   a   fallu   se   rendre   à   l'évidence,   nos   certitudes   européennes ,   notre   façon   de   fonctionner    et   de   penser   étaient   en   décalage   pour   la   mise en pratique  dans un pays où le temps n'existe pas, la vie se conçoit "au jour le jour" et surtout avec un certain fatalisme devant la pauvreté. Les difficultés rencontrées  : relais   de   l'information    :   si   Ban   Nateuy   (1734   habitants),   Ban   Khua   Khao   Khat   (1503   habitants)   et   Ban   Nong   Kom   (1059   habitants)   semblent avoir   été   relativement   bien   informés,   les   villageois   de   Ban   Dong   Bang   899   habitants,   Ban   Nachalit   602   habitants,   Ban   Niang   Phossi   539 habitants, Ban Mo Muang 392 habitants, semblent avoir été peu ou mal informés motivation    :   il   est   un   fait   constaté,   certaines   familles   manquent   de   motivation   pour   sortir   de   leur   condition   précaire   ;   la   recherche   de   la nourriture au jour le jour semble leur suffire et l'esprit "cultivateur - éleveur" n'est pas automatique même si on vit en milieu rural peur du remboursement   : par ignorance ou crainte de ne pas y parvenir, de nombreuses familles ont refusé ce micro-crédit nourrissage    :   il   faut   acheter   des   granulés   ou   de   la   balle   de   riz   (résidus   après   décorticage   du   grain   de   riz)   dont   le   prix   a   doublé   en   2012 (mauvaise récolte antérieure). Cela représente un apport journalier, certes insignifiant pour nous, mais que beaucoup de familles n'ont pas espace   adapté    :   beaucoup   de   familles,   souvent   les   plus   pauvres,   n'ont   pas   l'espace   suffisant   ou   adapté   pour   élever   des   porcelets.   Il   faut un endroit de préférence éloigné de la maison, près d'un point d'eau sans parler des contraintes de voisinage en raison des nuisances
Remboursements effectués sur 18 mois
Partenaires Partenaires Haut de la page Haut de la page

Micro-crédits

Opération “Cochons-tirelire”
ADV LAOS
Aide au Développement de Villages au Laos

Bienvenue sur le site de l’association

AIDE AU DÉMARRAGE POUR L’ÉLEVAGE DE PORCELETS